Décryptage #10 – Retour sur l’AG Fédérale rapport financier (2/3)

Bonjour à toutes et tous,

 

Place au deuxième volet de l’analyse de l’Assemblée Générale qui s’est déroulée le 7 Avril 2018. Nous abordons maintenant le volet financier. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous solliciter et/ou les instances nationales via le formulaire de saisine sur le site de la FFTri.

 

Sur l’exercice 2017, votre travail de terrain (clubs + organisateurs) a rapporté aux instances nationales 365 000€ en plus par rapport à l’exercice 2016, soit 1000€ par jour. Sur ces 365 000€, “seuls” 235 000€ ont été dépensés. Ces montants n’ont pas été annoncés par les élus. C’est le travail de la Fédération de Demain qui a permis de mettre en avant cette augmentation significative de ressources.

 

Pour rappel, le bilan du Président LESCURE, qui a amené sa réélection, faisait l’éloge d’une Fédération qui fonctionnait parfaitement. Dès lors, pourquoi dépenser 235 000€ en plus ? A quoi a été dépensé cet argent ? Aucune réponse n’a été fournie lors de cette Assemblée Générale. Nous sommes toujours dans l’attente d’éléments de compréhension.

Elément complémentaire, les 130 000€ d’excédent sont conservés en trésorerie et s’ajoutent au montant des années précédentes (total de 780 000€). La question est de savoir à combien la Fédération estime la trésorerie minimum pour fonctionner ? Aucune réponse n’a été fournie lors de cette Assemblée Générale. Avoir des réponses à ce type de question nous semble pourtant essentiel.

 

Le ministère valide le fait que la Fédération est bien gérée mais il est normal que l’Etat valide un résultat financier excédentaire. C’est à dire qu’elle valide le fait que notre Fédération dépense moins que ce qu’elle récolte.

Néanmoins, notre positionnement est parfaitement clair. Ce rapport financier ne peut pas être approuvé car il témoigne de fortes dépenses supplémentaires que la croissance du Triathlon permet de couvrir.

 

Nous sommes davantage favorable à une redistribution des richesses du territoire. Plus exactement, à limiter la centralisation de ces richesses en haut de la pyramide.

Avec une politique de “simple maintien” des actions fédérales, on pourra opérer une baisse significative du prix de la licence fédérale. Cela redonnera du souffle financier aux clubs et organisateurs et favorisera leur développement. La bonne nouvelle, c’est que cela ne sera  pas au détriment du développement de la Fédération.

Cela résoudrait par la même occasion les problématiques rencontrées aujourd’hui par la réforme financière proposée par Florent ROY durant sa campagne. C’est tout un projet que notre Président a pensé et réfléchi et que l’on voit mettre en place “maladroitement” sous nos yeux.

 

Nous sommes heureux de voir que l’équipe en place change de paradigme et ouvre les yeux sur le champ des possibles qui a été ouvert par la Fédération de Demain durant la campagne 2017.

 

Nous vous remercions pour vos messages et vos retours car ce sont eux qui nous permettront de construire une Fédération à l’image de ce qu’est notre sport.

 

Les artisans de la Fédération de Demain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *