Décryptage #11 – Retour sur l’AG Fédérale TEVE (3/3)

Bonjour à toutes et tous,

 

Dernier volet de nos décryptages concernant l’Assemblée Générale 2018 de la Fédération Française de Triathlon. Un sujet mineur qui en devient majeur. Il concerne la société Triathlon Évènements (TEVE) appartenant à 100% à la FFTRI.

Cette société a été créée dans l’objectif d’une optimisation et d’apporter de nouvelles recettes à la Fédération. Elle est en charge de toute la partie commerciale de l’activité fédérale.

 

Lors de l’AG, un certain nombre d’interrogations ont été formulées. Les termes “nébuleuse” et “opacité” ont été utilisés pour décrire le fonctionnement de cette entreprise. L’objectif des questions était de bien comprendre les tenants et aboutissants. Si ces termes ont été utilisés, c’est parce que nous estimons insuffisante la compréhension du fonctionnement de cette entreprise. Le but n’était absolument pas de blesser les personnes qui s’impliquent dans ce projet. Nous sommes demandeurs afin de mieux appréhender  la structuration mise en place

 

En effet, un ensemble d’éléments factuels nous questionnent :

  • comment dire que les arguments que l’on utilise sont mal à propos alors que nous nous appuyons sur l’avis du commissaire aux comptes ?
  • comment expliquer que, dans certains cas, les prestations entre TEVE et la FFTRI sont facturées et pas d’en d’autres cas ? En effet :
    • TEVE refacture à la Fédération les droits d’image. Le trésorier indique avoir  pris cette décision car il n’y a pas d’autre client. Mais, si TEVE = FFTRI, pourquoi cette refacturation ?
    • la Fédération ne facture pas à TEVE la prestation des salariés de la Fédération. Le trésorier indique avoir pris cette décision car la Fédération est le client final. La méthode est donc contraire au premier point puisque selon le sens des facturations, TEVE = FFTRI ou TEVE ≠ FFTRI.
  • Comment expliquer qu’à ce titre, les prestations des salariés n’impactent pas dans le budget de fonctionnement de TEVE vis à vis de Triathlon Move Publishing ? Ce dernier étant l’organisateur des Triathlon de Paris, Bike & Run de Paris et Triathlon de Nice ?

 

Ne pas vouer une confiance aveugle n’a aucun lien avec le fait de remettre en question la probité des élus. La compréhension des éléments est un DROIT pour les électeurs (membres de la FFTri) et un DEVOIR pour les élus qui doivent rendre des comptes.

Une citation existe pour traduire cela : “ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément”. A ce jour, nous sommes toujours demandeurs car, à notre niveau de compréhension et malgré un travail conséquent, cet adage ne s’applique pas encore.

 

De la compréhension que nous en avons, nous sommes favorables à ce que les instances nationales arrêtent de développer des projets qui ne sont pas de la compétence d’une Fédération.
Aujourd’hui, force est de constater que la situation de TEVE est préoccupante sans parler du nouveau siège de la Fédération, rue Marcel Sembat. Ce dernier n’a toujours pas été vendu et le PV d’AG extraordinaire actant la vente toujours pas diffusé. Ce sera l’objet d’un prochain décryptage.

 

La Fédération n’est ni organisatrice d’évènements, ni agent immobilier. Il nous semble urgent que notre Président salarié assume les décisions qui ont été prises. A ce jour, ces deux points restent flous et d’après les retours que nous en avons, ils ont été tabous pendant longtemps. Ne serait-il pas temps de stopper l’hémorragie financière ? Les réunions de BE et de CA à la fin du mois devraient y remédier, nous l’espérons. Notre décryptage se veut constructif en ce sens.

 

Pour finir, la FFTRI via TEVE, étant propriétaire des marques “Triathlon de Paris”, “Triathlon de Nice” et “Bike & Run de Paris”, aurait tout intérêt à confier la gérance à une entreprise dont c’est le métier en signant une clause de participation aux recettes et/ou bénéfices. Ce n’est qu’un avis qui aura comme mérite de se concentrer sur un sujet principal : LE SPORT !

 

Nous vous remercions pour vos messages et vos retours car ce sont eux qui nous permettront de construire une Fédération à l’image de ce qu’est notre sport.

 

Les artisans de la Fédération de Demain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *