Décryptage #12 – La fusion des Ligues (suite)

Bonjour à Toutes et Tous,

 

Nous souhaitons assurer le suivi d’un sujet qui est malheureusement toujours d’actualité : la fusion des Ligues. La gestion des différents dossiers n’a semble-t-il pas été faite dans l’intérêt général et se révèle être un grand échec de ce début de mandat. Nous sommes une nouvelle fois attristés de constater, que certaines personnes n’assument pas les responsabilités qui leur ont été confiées.

 

Il nous semble essentiel de laisser une trace écrite de ce qui s’est passé dans ces fusions. Il y en a eu 7 au total. Pour rappel, notre dernier décryptage sur le sujet en janvier dernier : http://federationdedemain.fr/decryptage-8-fusion-ligues/

 

Quelques semaines après ce décryptage, un article dans Triathlète Magazine a été diffusé. Cédric GOSSE, Vice-Président en charge des Ligues et des Territoires affirme dans une Interview que “tout se passe très bien” (lien vers l’ITW).

Puis, quelques jours plus tard, dans son rapport moral lors de l’Assemblée Générale, le Président LESCURE désavoue son Vice-Président avec cette formule : “Je ne mésestime pas les difficultés rencontrées et celles qui restent à surmonter” (lien vers l’extrait de PV). Que faut-il comprendre ? Où est la vérité ?

 

Le Comité d’Éthique, de Déontologie et de Citoyenneté a du travail sur ce point. Un point qui est essentiel à nos yeux : respect des valeurs d’honnêteté et de transparence. Sauver les apparences peut être nécessaire mais c’est manquer de respect à toutes celles et ceux qui souffrent des situations vécues sur le terrain. Nous souhaitons donc apporter notre soutien à chaque personne qui a souffert de ces fusions. Et à ceux qui, malgré la situation vécue, œuvrent pour faire avancer les dossiers.

 

Voici un rapide aperçu de la situation sur les territoires soumis à la fusion des Ligues.

 

  • Alsace / Champagne Ardennes / Lorraine : Grand Est,

Une fusion très compliquée car, outre les problématiques techniques et managériales, cette fusion connaît une problématique identitaire. L’Alsace et la Lorraine n’existeront plus. Ces deux régions ont développé une identité forte et il est difficile d’accepter que ces noms appartiennent désormais à l’histoire.

Devant cette situation, la Fédération, via le Vice-Président en charge des Ligues, n’a pas joué le nécessaire rôle de médiateur.

Beaucoup de déchirements et d’animosité entre les personnes qui ont fait la fusion et vis à vis des clubs de chaque ancienne Ligue. Quel dommage pour notre sport que les instances nationales ne réussissent pas à fédérer.

La situation a amené une demande d’audit par deux régions sur trois et donc une dépense supplémentaire pour les licenciés de cette nouvelle Ligue.

 

  • Aquitaine / Limousin / Poitou Charentes : Nouvelle Aquitaine,

Une fusion qui s’est bien passée de prime abord mais qui a vite déchanté suite à la démission du Président nouvellement élu.

Un déchirement total au sein du nouveau Conseil d’Administration (CA) qui se retrouve dans une situation ubuesque. Un Président qui démissionne mais qui reste membre du CA, un trésorier qui ne vient pas aux réunions pour ne pas valider les décisions inscrites à l’ordre du jour et des invectives envers les salariés rendus responsables qui souffrent d’une insuffisance de management/accompagnement.

Deux mois plus tard, la Fédération intervient via le Vice Président en charge des Ligues. Mais cela n’aboutit à rien. Il semble que l’intérêt général n’est pas la priorité.

 

  • Auvergne / Rhône Alpes : Auvergne-Rhône-Alpes,

Dans cette Ligue, une élection a eu lieu avec une belle campagne. Un résultat enfin démocratique. L’avenir est en route. Bravo aux deux parties concernées et bon travail pour les deux années qui restent.

 

  • Bourgogne / Franche Comté : Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté est la première ligue fusionnée. Tous les indicateurs semblent au vert. La réalité était pourtant autre pour arriver dans une situation aux enjeux humains balayés (salariés et élus). Comme en Grand Est, un audit est demandé. De plus, même problématique qu’en Nouvelle Aquitaine, il semble que la Fédération, via son Vice-Président, soit davantage en soutien des personnes qu’elle a choisies plutôt que d’accompagner l’ensemble des parties.

 

  • Côte d’Azur / Provence Alpes : Provence Alpes Côte d’Azur,

Malgré les apparences, cette fusion s’est effectuée dans la douleur. La Fédération n’étant intervenue que très tard dans le processus, malgré de multiples demandes de la part des Président-e-s des deux ligues.

Beaucoup de gâchis d’une situation qui aurait pu être vertueuse, notamment avec une place plus importante pour la mixité.

 

  • Midi Pyrénées / Languedoc Roussillon : Occitanie,

Certainement la fusion la mieux réussie. Félicitations aux deux Présidents de Ligue et bon travail pour que cette entente perdure et fasse avancer les projets envers les clubs.

 

  • Nord Pas de Calais / Picardie : Hauts de France,

Une fusion loin d’être optimale. Une situation avec des zones d’ombres connues et toujours le même mutisme de la part de la Fédération. L’équipe nouvellement élue doit reconstruire seule dans une grande Ligue alors qu’il y avait largement la possibilité d’avancer plus vite avec un accompagnement extérieur. On peut féliciter le travail fourni par le nouveau Président de la grande Ligue. Merci pour votre investissement ainsi qu’à l’ensemble de votre équipe.

 

En conclusion, les instances nationales auraient dû être présentes bien plus tôt dans la résolution de ces problématiques. “Il est urgent d’attendre” n’est pas une option quand des gens souffrent (élus, salariés …). Nous sommes attristés de constater, selon les retours que nous avons, autant de partialité dans le soutien aux élus.

 

De manière générale, nous sommes déçus de la façon dont se sont passées et se passent encore ces fusions. Les relations entre les ligues et la Fédération mériteraient d’être clarifiées. Qui plus est, la même personne est en responsabilité depuis 10 ans et cela est inquiétant de constater une telle dissonance entre son discours et la réalité de terrain. Sous prétexte de ne pas vouloir faire d’ingérence, une grande absence d’accompagnement est constatée. Quid de toutes les années passées ?

 

Nous souhaitons apporter notre soutien à chaque partie des Ligues concernées car cette situation est principalement due à la fuite des responsabilités des élus en charge de fournir, a minima, un accompagnement humain adapté.

 

Nous sommes bien sûr ouverts à vos retours d’expérience pour celles et ceux qui ont vécu cela de l’intérieur. Nous voulons être en soutien des acteurs qui ont rendu possibles ces fusions et les remercions, une nouvelle fois, pour le travail effectué. Le travail d’une Fédération, c’est de Fédérer et d’Optimiser, pas de faire des choix stratégiques et/ou affinitaires. Nous en sommes les premiers désolés.

 

Nous vous remercions pour vos messages et vos retours car ce sont eux qui nous permettront de construire une Fédération à l’image de ce qu’est notre sport.

 

Les artisans de la Fédération de Demain

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *